nouvelles

— Allô pandémie! Adieu bénévolat…

En septembre, PRÉSÂGES a tenu un sondage auprès des bénévoles du secteur communautaire aîné pour sonder l’impact de la pandémie sur le bénévolat réalisé par ceux-là même qui ont été lourdement visés par les mesures de confinement : les aîné.e.s.
Notre sondage révèle que la pandémie a mis en péril la participation sociale des aîné.e.s et le maintien de leur vitalité à cause des impacts sur leurs activités bénévoles qui constituent une part importante de leur vie active : 60 % ont dû mettre fin à leur bénévolat. Pour la majorité d’entre eux, c’est le contact avec la « gang » qui leur manque, tout en avouant que ça leur a permis de prendre du repos, de découvrir de nouveaux passe-temps ou de prendre soin d’eux-mêmes. Réalistes, la majorité des répondant.e.s sont conscients que c’était la « chose à faire » pour le bien de tous.
Nous partageons ici quelques-uns des résultats de notre sondage auquel 231 bénévoles, de partout au Québec, ont répondu.

  • 86 % des répondant.e.s avaient entre 60 et 79 ans.
  • 75 % étaient des femmes.
  • 87 % étaient des retraité.e.s, parmi lesquels 50 % effectuent de 5 à 15 heures de bénévolat par semaine et 14 % plus de 15 heures.
  • 68 % sont en lien direct avec les aîné.e.s dans le cadre de leur bénévolat.
  • 30 % sont proches-aidants ou s’occupent de leurs petits-enfants en plus de faire du bénévolat.
  • Pour 35 % des répondant.e.s, le bénévolat demeure leur activité hebdomadaire principale.
  • 60 % des répondant.e.s ont vu la pandémie mettre fin à leur bénévolat habituel.

L’ensemble des résultats sera diffusé le 5 décembre prochain à l’occasion de la Journée internationale des bénévoles.