Copy
De la difficulté à lire ce courriel?
Cliquez ici
.
Sommaire

J’ai participé le mois dernier à une rencontre au titre évocateur : La santé mentale des acteurs de changement*. Qu’ils soient entrepreneurs sociaux, travailleurs autonomes ou encore employés d’organismes à but non lucratif, les acteurs de changement ont à cœur leur mission et aspirent à transformer positivement la société. Malgré une volonté et une motivation de fer, l’énergie demandée par la nature du travail peut parfois sembler surhumaine. Or, le syndrome du super-héros peut vite frapper. La forte présence de la mission sociale est un moteur important, mais peut aussi devenir un fardeau lorsque les changements espérés n'arrivent pas aussi rapidement que souhaité.

J’ai apprécié ma participation à cet événement et je salue cette initiative qui a déclenché en moi plusieurs réflexions.
  • Est-ce aussi épuisant que palpitant d’être acteur de changement ? Le sentiment d’urgence permanent, les perceptions de la société et les enjeux de financement viennent gruger l’énergie et peuvent affecter la santé mentale. Se rendre compte qu'on ne peut être partout, être concentré sur un grand objectif à atteindre sans prendre le temps de savourer toutes les petites victoires peuvent s’avérer des obstacles difficiles à franchir (à accepter?) et un sérieux « démotivateur ».
  • La bienveillance est de mise, de la part de ceux qui nous entourent, pour ceux qui nous entourent et aussi envers soi-même. Accepter qui nous sommes, nos capacités humaines, nos pannes d'énergie et s’occuper avant tout de soi dans ces moments plus difficiles.
  • Notre nouvel espace de travail partagé, Le Collaboratif, participera à cette bienveillance. On y trouvera des alliés pour se redynamiser dans les moments creux, des gens qui vivent les mêmes situations que soi pour échanger dans les moments difficiles, des pairs qui sauront comprendre nos préoccupations et nous offrir cette bienveillance nécessaire pour faire le point et repartir inspirés ou, à tout le moins, apaisés. Des moments festifs aussi pour souligner nos bons coups et nous donner l'envie de poursuivre.
La bienveillance est une des façons dont PRÉSÂGES prend part à l’évolution du milieu communautaire des aînés au Québec. Soutenir les acteurs de changement c’est aussi savoir les accueillir, les écouter et leur offrir un espace propice au ressourcement.
 
Prenez soin de vous et soyez bienveillant pour votre entourage!
 
Huguette Robert
« Bienveillante en chef » chez PRÉSÂGES
* Inspiré d’un après-midi de réflexion, de discussion et de partage organisé par le pôle IDEOS, l’Esplanade et l’organisme Revivre avec la collaboration de la Maison de l’innovation sociale et Atypic.
 

 


Les Rendez-vous annuels — PRÉSÂGES

La tournée 2018 des Rendez-vous annuels — PRÉSÂGES a pris fin le 25 mai dernier. 1 problème, 36 solutions : repenser ses façons de faire pour amplifier son savoir-faire a été présenté dans 11 villes, de 10 régions différentes, devant 912 bénévoles et intervenants du milieu communautaire aîné. On peut sans fausse modestie affirmer que la tournée a été un franc succès! Le taux de satisfaction frôle les 95% et les commentaires nous confirment l’appréciation générale plus que positive.

Forte de l’expérience de l’an passé, l’équipe de PRÉSÂGES, appuyée par 2 comédiennes du Théâtre Fleury, a offert une journée de formation et de ressourcement hors de l’ordinaire, où la créativité était mise à l’honneur. À la présentation magistrale se joignaient des sketchs, des ateliers pratiques, des vidéos et des défis à relever. Les échanges avec les gens ont été riches de sens et de savoir-faire.

L’équipe de PRÉSÂGES reçoit autant qu’elle donne lors de ses formations, et c’est avec un grand plaisir qu’elle retrouve les habitué.e.s année après année. Nous avons aussi eu l’impression que les forces bénévoles se renouvellent petit à petit, car, en moyenne, entre le tiers et la moitié des groupes sont des participant.e.s qui découvrent PRÉSÂGES et Les Rendez-vous annuels pour la première fois.

À nouveau, nous tenons à remercier les partenaires provinciaux et régionaux qui nous appuient sans relâche depuis des années pour offrir des formations de qualité aux gens bénévoles qui soutiennent les aînés d’ici.
 
À l’an prochain!

P.S. : Si vous n’avez pu participer à la formation, nous vous invitons à découvrir une vidéo réalisée avec Samantha Slade (percolab) qui traite du « Vivre dans les questions » pour mieux cerner les profondeurs d’un défi auquel nous devons trouver une solution.

Pour continuer à garder votre créativité bien en forme, voici un article paru dans la revue Gestion qui présente le « brainstorming », son utilisation et les fausses perceptions que certains ont de lui. Un outil pas aussi banal qu’il n’en a l’air!
 


Des fruits bien mûrs!

Le premier juin dernier avait lieu l’événement Mûr.e pour entreprendre où des gens de tous horizons ont fait du pouce sur l’idée de « RE – quoi? », vous savez cette période de la vie où on cesse de travailler pour les autres, où on est un adulte d’expérience, avec un agenda qui vient soudain de se libérer… et si on était mûr.e pour entreprendre autre chose?

Les idées ont fusé de toutes parts, générant des discussions passionnantes! N’ayez crainte, tout a été pris en note et la récolte vous sera révélée en août.

Merci aux participant.e.s de l’événement pour leur dynamique participation!

Merci à la Fondation Mirella et Lino Saputo pour sa complicité dans cette belle aventure!     


Le Collaboratif… presque mûr

Le Collaboratif avance! Ce projet d'un nouvel espace de travail partagé est excitant!... et parsemé d’apprentissages! Comme disait Nelson Mandela : « Je ne perds jamais, j’apprends toujours! ». Hé bien l’équipe de PRÉSÂGES apprend qu’elle n’a pas le contrôle du temps, mais que le calcul vaut le travail; qu’un bail acheté à la papeterie a 4 pages, mais qu’un bail commercial en a 47; que l’emménagement de début septembre sera peut-être en fin septembre! Elle a aussi appris que la mise en commun des idées de tous les colocs inspire une atmosphère conviviale et chaleureuse aux designers et donne sa couleur au Collaboratif. Tout ce temps à penser, compter, consulter, comparer, imaginer, proposer et rêver représente de petites victoires, dont chacune est une étape franchie et concrète. C’est surtout ce dont il faut se rappeler : outre l’excitation de mettre en place un projet unique en son genre, seules la passion et la détermination permettent d’apprécier réellement le parcours pour se rendre à destination.

Le fruit est encore vert, mais la douce saison lui donnera le temps de mûrir à temps pour vous accueillir fin septembre!

 

15 juin • Mettre fin à l'abus fait aux aîné.e.s (O.N.U.)

Conformément au Programme de développement durable à l'horizon 2030 et au Plan d'action international de Madrid sur le vieillissement, les personnes aînées ont le droit de vivre dans la dignité, en sécurité et sans aucune forme d'abus. Cela concerne aussi toute forme d'exploitation financière et matérielle, qui pourrait compromettre leur santé et leur bien-être et conduire à la pauvreté, à la faim, à l'itinérance, voire à la mortalité prématurée.

La maltraitance des personnes aînées est un phénomène qui affecte les droits et la santé de millions de personnes aînées à travers le monde, et mérite l'attention de la communauté internationale.

Tous les pays du monde connaîtront d'ici à 2030 une augmentation considérable du nombre de personnes aînées, avec un taux de croissance plus particulièrement élevé dans les pays émergents. Par conséquent, le nombre de cas de maltraitance et d'abus contre les aînés risque d'augmenter. Par sa résolution 66/127, l'Assemblée générale a désigné le 15 juin Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées. Cette journée représente une opportunité pour le monde entier de se rassembler pour exprimer son opposition à l'abus et aux souffrances infligées à certains aînés.

Le Québec prend la maltraitance au sérieux et a mis en place un plan d’action pour agir sur le sujet. Pour en savoir plus, cliquez ici


Le Quartier des Générations
va à l’université

 

Ayant pour objectif d’apporter des idées novatrices pour le Quartier des générations, et plus généralement pour le bien vieillir, nous sommes heureux de partager la démarche qui s’est déroulée entre la Fondation Berthiaume-Du Tremblay et l’Université de Montréal ces derniers mois.

… à consommer sans modération!


L’innovation sociale sous tous ses angles
 
L’impact, vous connaissez ?

Old’Up : plus si jeunes, mais pas si vieux
OLD'UP s'est fixé pour but de donner un sens et une utilité à l’allongement de la vie. Pour en savoir plus, consultez leur site web.

C2 Montréal : Pour rester au courant de ce qui mijote sur la planète découverte
 
De retour cet automne!
Share
Tweet
Forward to Friend
Vous recevez ce courriel parce que vous êtes en lien
avec l’une ou l’autre des activités de PRÉSÂGES.

Nous respectons votre vie privée.
Se désabonner  Modifier ses préférences

Pour plus d'information ou pour émettre un commentaire : info@presages.org
 
PRÉSÂGES – 1474, rue Fleury Est, Montréal (Québec) H2C 1S1 – 514 382-0310

Email Marketing Powered by MailChimp